Pour le respect des droits des personnes transgenres

Communiqué LDH
Fouad[1], lycéenne transgenre de 17 ans a mis fin à ses jours le 16 décembre dernier.
Les causes de son suicide sont probablement multiples et ce nouveau drame rappelle cependant l’urgence à agir alors que les personnes transgenres ont un taux de suicide sept fois plus élevé que le reste de la population et qu’elles sont victimes de nombreuses discriminations, voire d’agressions. La protection contre le regard défiant porté sur elles oblige à un travail d’éducation sur l’ensemble de la société, sans culpabilisation des personnes transgenres.
Il oblige à former les agents publics à la lutte contre toutes les discriminations, sans exclusive, particulièrement les agents des établissements scolaires avec des formations et sensibilisations à la transidentité. En effet, quelques semaines plus tôt, Fouad avait été renvoyée chez elle pour avoir porté une jupe. Une médiation avec son éducatrice avait permis ensuite une décision en sa faveur, lui reconnaissant le droit de se vêtir comme elle le voulait.
Un accompagnement systématique devrait être mis en place pour soutenir dans leurs démarches les élèves transgenres qui le demandent.
Comme l’a demandé la Défenseure des droits, il est nécessaire, à l’école comme dans l’enseignement supérieur, de « permettre aux mineurs et jeunes transgenres de se faire appeler par le prénom choisi, d’employer les pronoms correspondants (féminins, masculins ou non-binaires), et de respecter les choix liés à l’habillement, et en prenant en considération leur identité de genre pour l’accès aux espaces non mixtes existants (toilettes, vestiaires, dortoirs) ».
Fidèle à son engagement pour l’égalité, sans discrimination d’identité de genre ou de sexe, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) s’associe à toutes initiatives d’hommage à Fouad pour le respect des droits des personnes transgenres et invite les pouvoirs publics à agir avec détermination pour prévenir de tels drames.
Paris, le 21 décembre 2020
 
[1] Fouad est son prénom assigné à la naissance. Elle souhaitait être appelée ainsi tant qu’elle n’avait pas choisi son nouveau prénom, soit Avril, soit Luna.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s